top
mobile menu button
 
A+ -A English
Search Arrow
 

Une simple analyse de sang fournit des renseignements génétiques importants tôt pendant la grossesse

Le test prénatal Harmony (NIPT) offert par Dynacare

À 37 ans, Breya Rolt, directrice artistique et musicienne, est enchantée d’être enceinte. Elle et son époux Dan se sont rencontrés et mariés plus tard que la plupart de leurs amis et, malgré une parfaite santé, une grossesse semblait impossible. Finalement, après deux ans de tentatives naturelles, et après avoir subi un traitement de fertilité, un bébé va naître.
 
Breya est une personne très positive qui est convaincue que «savoir, c’est pouvoir». C’est la raison pour laquelle elle a sauté sur l’occasion lorsque ses médecins lui ont recommandé de passer le test prénatal Harmony.
 
«Je pense que tout le monde devrait avoir cette possibilité. C’est une information importante qu’on peut obtenir sans risque pour sa grossesse ou son bébé», déclare-t-elle.
 
Le test prénatal Harmony peut être effectué à partir de 10 semaines et il sert au dépistage du syndrome de Down et de deux autres troubles génétiques rares, mais dévastateurs (le syndrome d’Edward et le syndrome de Patau).
 
Il suffit d’un échantillon de sang prélevé de la mère – sans aucune procédure invasive avec aiguille insérée dans le ventre, comme c’est le cas pour l’amniocentèse (test du liquide amniotique) ou le prélèvement de villosités choriales (test de cellules provenant du placenta). Et Dynacare fournit les résultats dans un délai de 7 à 10 jours ouvrables.
 
Le docteur Philip Wyatt, généticien de Toronto et consultant médical de Dynacare, explique l’aspect scientifique du test prénatal Harmony. «Nous sommes désormais capables d’extraire l’ADN ou le matériel génétique dérivé du fœtus en analysant le sang de la mère qui contient le matériel génétique de la mère et celui de son fœtus.»
 
«Dans le cas du syndrome de Down, les résultats sont précis à plus de 99 pour cent. Le syndrome de Down est l’anomalie chromosomique la plus fréquente et, dans la plupart des cas, il n’y a aucun antécédent familial. C’est ce qui en fait une préoccupation majeure pour toutes les femmes», indique le docteur Wyatt.
 
Grâce à la disponibilité de ce nouveau test de dépistage fiable, le nombre de tests invasifs – l’amniocentèse ou le prélèvement de villosités choriales – a chuté de façon marquée à l’échelle mondiale. Ceci s’explique du fait que, pour la plupart des futurs parents, un résultat de «faible risque» du test prénatal Harmony suffit pour leur donner la tranquillité d’esprit. Généralement, on recommande un test invasif lorsque le test Harmony indique un «risque élevé» de l’une des affections génétiques.
 
Pour Breya, le résultat était un «faible risque». Elle et Dan ont hâte de devenir parents dans quelques mois. «Honnêtement, ça a été un soulagement. Nous sommes très contents d’en savoir davantage sur la santé de notre bébé», dit-elle.
 
Dynacare est une compagnie d’analyses de laboratoire médical de premier plan au Canada et elle offre le test prénatal Harmony dans ses points de service partout au pays. Si une femme le préfère, un technicien spécialement formé de Dynacare peut aussi se rendre à son domicile pour prélever l’échantillon de sang. Dans la majorité des régions du Canada, aucun supplément n’est facturé pour ce service.
 
Le test prénatal Harmony est l’un des deux NIPT financés par les deniers publics pour les femmes qui répondent aux critères d’admissibilité en Ontario, et le seul NIPT financé par les deniers publics pour les femmes qui répondent aux critères d’admissibilité en C.-B. De nombreuses sociétés d’assurance-santé couvrent également les NIPT. De plus, les femmes non couvertes qui souhaitent passer le test Harmony peuvent s’en procurer un de Dynacare au prix de 495 $.
 
Pour en apprendre davantage sur le test prénatal Harmony et sur la façon dont il fournit des réponses claires à des questions qui importent, visitez Dynacare.ca.